Quand un prof de math veut déclarer son amour, comment fait-il ?
Facile ! Il envoie à l'élue de son coeur l'équation suivante :

equationcoeur2

J'entends des voix qui s'élèvent et qui disent : "Rhôô c'est nul, c'est même pas romantique". Eh bien détrompez-vous, les voix. Car si on trace la représentation graphique de cette équation, on obtient la courbe ci-jointe :

courbecoeur

Après ça, on pourra plus dire que les maths et le romantisme, ça fait deux.