Oh mais que vois-je ? Il est 23h30 ! Il ne reste plus que quelques minutes de lundi. Profitons-en pour poster quelque chose. Voici les résultats du questionnaire sur la latéralité. Il s'agissait de savoir de quel côté on fait quoi.
ÉCRIRE, se LAVER les dents, peler une BANANE, tenir le COUTEAU, tenir la CUILLÈRE, porter un SAC en bandoulière, viser dans un appareil PHOTO, faire un CLIN d'oeil, donner un coup de PIED, embrasser une JOUE en premier, avoir un COEUR, telles étaient les activités étudiées. Un grand merci à tous pour vos réponses, vous avez permis à la science d'avancer un grand pas, du pied gauche ou du pied droit on ne sait pas encore mais peu importe, le tout c'est d'avancer...
Allez, zou, tableau, analyse, et un nouvel épisode des mains pour garder la forme...

lateral
Analyse des données

Pour ce qui est d’écrire ou de se brosser les dents, les personnes interrogées ont très nettement choisi un camp : 2 gauchers, 7 droitiers, et zéro ambidextre. On ne retrouve une telle latéralité qu’au niveau du cœur : aucune personne ne porte des deux côtés à la fois. 

En revanche, le portage de sac, le tenage de couverts, la visée dans un appareil photo, et le donnage de coup de pied sont des activités moins latéralisées. Plusieurs personnes utilisent indifféremment les deux mains /  pieds / yeux / flanc pour les effectuer. Par ailleurs, les gauchers y sont plus nombreux.

De toutes les tâches, le clin d’œil et l’embrassage de joue sont les moins latéralisées. L’œil gauche est plus souvent cligné que le droit, mais la majorité des personnes clignent l’un ou l’autre, ça dépend. On peut raisonnablement décréter que c’est un beau bordel.

Cela ne pose pas trop de problème en ce qui concerne le clin. En revanche, pour ce qui est des joues, tout se complique. Quand une personne qui a l’habitude de commencer par joue droite veut faire la bise à une personne qui a l’habitude de commencer par la joue gauche, cela promet ! Ces deux actions sont incompatibles. En général, cela se termine par un dandinement hésitatoire des deux têtes à la suite duquel un des embrasseur finit par gagner et embrasser en premier la joue qu’il voulait. Certaines personnes sont naturellement plus armées que d’autres à gérer ce genre de conflit. On les reconnaît à ce qu’elles tendent très ostensiblement une joue au moins deux mètres avant l’impact. Sage comportement, quoiqu’un peu dirigiste.

Ici, la personne de bon sens se demande : pourquoi diable ne voterait-on pas une loi stipulant une bonne fois pour toute qu’on doit commencer par la joue gauche !?  Ainsi disparaîtraient les dandinements hésitatoires susnommés. Répondons à la personne de bon sens qu’instaurer une loi « joue gauche » ne ferait pas que des heureux. De nombreux citoyens exigeraient au contraire une loi précisant qu’on doit commencer par la joue droite. Comment choisir entre joue gauche et joue droite ? Ce débat insoluble menacerait la paix sociale. Il est donc plus raisonnable de laisser les choses se faire toutes seules malgré les cafouillages. La paix sociale vaut bien quelques dandinements hésitatoires.

Dans la présente étude, deux personnes (sur neuf) prennent les photos avec l’œil gauche, et utilisent le même œil pour les clins. N’est-ce pas une contradiction de la latéralité ? Dans un cas, on ferme l’œil droit, dans l’autre le gauche. En fait, la contradiction n’est qu’apparente. Un même œil peut très bien être chef viseur et chef cligneur. Dans le domaine oculaire, rien ne s’oppose au cumul des mandats.

Notons enfin qu’ « œil » est le seul mot de la langue française qui change trois lettres sur quatre quand il est au pluriel. Cela méritait d’être dit, même si cela n’a rien à voir.

Et maintenant, tout à fait autre chose...

mains4